L’Approche Systémique Stratégique

 

L’Approche Systémique Stratégique s’est progressivement construite à partir des années 50. Elle s’est très largement développée dans les années 70, notamment grâce à l’Ecole de Palo Alto.

Cette approche a marqué une rupture dans les approche de la thérapie, notamment en reconsidérant la relation thérapeutique, les objectifs du travail et les techniques de changement.

Un des principes fondamentaux de l’Approche Systémique Stratégique est que « le problème, c’est la solution ». En effet, le plus souvent, les problèmes que rencontrent les personnes en difficulté sont créés par leur acharnement à mettre en œuvre des tentatives de solutions qui toutes vont dans le même sens, et ne font qu’empirer les problèmes qu’elles essayent de résoudre.

Par exemple, un enfant en difficulté scolaire pourra refuser de retourner à l’école de peur d’affronter sa difficulté. Ce qui aura pour résultat d’augmenter sa peur et le motiver de plus en plus à refuser d’aller à l’école. En parallèle, ses parents pourront vouloir le forcer de plus en plus, ce qui ne fera que créer des disputes.  Lesquelles iront en empirant sans pour autant résoudre le problème de la difficulté scolaire que rencontre l’enfant.

Le principe de l’Approche Systémique Stratégique est d’amener le patient à faire des expériences concrètes, qui lui permettront de reconquérir sa liberté d’action et de changer ses relations avec son environnement. Dans notre exemple, l’enfant pourra considérer sa difficulté scolaire différemment.
Il trouvera alors des solutions différentes et sortira de son isolement,
tandis que ses parents expérimenteront d’autres manières de l’accompagner.

La méthode

L’Approche Systémique Stratégique est une méthode de résolution des problèmes humains, qu’ils soient individuels, de couple, familiaux ou professionnels. Elle est complétée par la méthode du Problem Solving Stratégique, qui permet de dépasser les obstacles et les crises que peuvent traverser les personne ou les systèmes. Que ce soient des systèmes petits (une famille) ou grands (une entreprise). A eux deux, l’Approche Systémique Stratégique et le Problem Solving permettent de résoudre les problèmes plus rapidement que les méthodes de changement traditionnelles.

Le travail avance par objectifs, en se focalisant au début sur les problèmes les plus cruciaux. Les personnes peuvent ainsi reprendre le contrôle de leur vie et, fortes d’une confiance retrouvée, résoudre progressivement les autres difficultés.

 

Copyright : Karel Miragaya - 123RF

La thérapie est active, c’est-à-dire qu’on ne s’étend pas sur les causes des problèmes rencontrés,
mais on cherche à comprendre comment le problème se maintient,
et à trouver comment dénouer la situation
.

Ainsi, le changement se construit rapidement sur les bases émotives, cognitives,
relationnelles et comportementales.

 

Comment se déroule un travail

Après avoir exploré les différentes facettes du problème,
ainsi que le contexte dans lequel il apparaît, on analyse
les différentes « tentatives de solutions » mise en œuvre par la personne
et son entourage
. En distinguant celles qui entretiennent le problème

et celles créent une exception. Bien sûr, cette analyse permettra
de ne plus se fourvoyer dans des directions improductives,
et de regarder du côté de celles qui vont dans le sens d’une solution.

Ensuite, on propose des activités à mettre en œuvre entre les séances,
afin de permettre à la personne de faire des expériences nouvelles
,

qui vont contribuer, de manière douce et progressive, à résoudre la difficulté
en trouvant des solutions différentes et opérantes.

On évalue en permanence les effets de ces expériences, on ajuste au besoin
les objectifs
, et on chemine ainsi rapidement vers une sortie de la difficulté.

Un suivi est assuré pour accompagner la stabilisation des résultats
et veiller à ce que la personne ait en mains tous les outils qui lui permettront
de garder la maîtrise de sa vie.

Copyright : Karel Miragaya - 123RF

Les indications

Les indications
sont nombreuses,
et l’Approche Systémique
Stratégique est utilisée de plus
en plus, par des professionnels
du monde entier et dans des situations
très diverses : problèmes psychologiques,
problèmes relationnels, familiaux, de couple… 
Ceci avec des enfants et des adolescents aussi bien
qu’avec des adultes. Et dans des contextes aussi différents que les familles ou les entreprises et les organisations.

Au niveau individuel, on peut citer à titre d’exemple : les troubles liés à la peur (phobies, troubles obsessionnels, TOS, compulsions, attaques de panique…). Les troubles de l’humeur (dépression, manie, troubles bi-polaires…). Les troubles alimentaires (anorexie, boulimie, vomiting, binge eating…) ou les troubles liés à un état délirant (paranoïa…).

Du point de vue familial, on peut citer les troubles liés à la violence, les dépressions, les problèmes affectifs ou relationnels au sens large…

Pour les couples, on peut citer les problèmes de communication, la gestion des (belles) familles, les problèmes d’infidélité, les relations aux tiers ou les problèmes sexuels…

En s entreprise, on citera les problèmes de performance, de communication, de harcèlement, de relations d’équipe…

A titre indicatif, les quelques chiffres suivants illustrent l’efficacité de l’Approche Systémique Stratégique (source : LACT Recherche) :

  • Taux de réussite : 81%
  • Nombre de rdv moyen : 5,5
  • Duré moyenne d’un travail : 5 mois

 

Ce à quoi il faut faire attention

Le travail en Approche Systémique Stratégique repose en grande partie sur la bonne qualité de la relation entre l’intervenant et la personne, chacun restant dans son rôle :

  • Le patient en tant que spécialiste de lui-même, de son problème et de son contexte de vie, ainsi que de sa propre motivation.
  • Le thérapeute en tant que spécialiste de la méthode.

La réussite du travail repose donc sur la bonne collaboration, et elle engage la responsabilité de l’intervenant dans la qualité de son implication et la rigueur de la méthode. De même elle engage la responsabilité de la personne dans son ouverture à aborder honnêtement les problèmes et appliquer les expériences qui lui sont proposées.

Dans la mesure où un des piliers de la réussite est la relation, il est important pour le patient de valider son envie de travailler avec le thérapeute avant de s’engager dans un travail avec lui.

 

Pour aller plus loin…

…on pourra lire avec amusement les ouvrages de Paul Watzlawick, un des fondateurs de l’Ecole de Palo Alto, et une des références mondiales de l’Approche Systémique Stratéghique : « Faites vous-même votre malheur » et « Comment réussir à échouer ». Bonne lecture !